Tous les soirs quand je suis seule

Pierre Molinier (1900-1976) – Illustration pour Tous les soirs quand je suis seule, de Joyce Mansour

Tous les soirs quand je suis seule
Je te raconte ma tendresse
Et j’étrangle une fleur.
Le feu lentement se meure
Contracté de tristesse
Et dans le miroir où dort mon ombre
Des papillons demeurent.
Tous les soirs quand je suis seule
Je lis l’avenir dans les yeux des moribonds
Je mêle mon haleine au sang des hiboux
Et mon cœur court crescendo
avec les fous.

– JOYCE MANSOUR, Déchirures (1955)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s