La Fête d’Alejandra Pizarnik

Fête

J’ai déplié mon orphelinage sur la table comme une carte. 
J’ai dessiné l’itinéraire vers mon pays au vent.
Ceux qui viennent ne me trouvent pas. Ceux que j’attends n’existent pas.
Et j’ai bu des liqueurs furieuses pour transmuer les visages en anges, en verre vides.

      Alejandra PIZARNIK (1936-1972)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s